Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
CCI Puy-de-Dôme Clermont Auvergne Métropole
0

Ensemble, construisons la capitale !

Tous pour l'entreprise n°443

En lice pour le titre de Capitale européenne de la Culture pour 2028, Clermont-Ferrand doit déposer son dossier de candidature au plus tard le 1er décembre prochain. Accordé chaque année par l’Union Européenne, ce label célèbre la richesse et la diversité de ses territoires et de ses citoyen.ne.s. En renforçant son attractivité, ce label est aussi au coeur d’enjeux économiques pour notre territoire dans son ensemble.

Ici se trouve un visuel
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez

ici se trouve un visuel

Olivier Bianchi,

Maire de Clermont-Ferrand

Président de Clermont Auvergne Métropole

 

 

2022 est l’année de la remise de notre dossier de candidature à l’Europe, qui disposera d’une année pour étudier les propositions des 9 candidats français.

Plus qu’une ville et sa métropole, notre candidature est celle d’un territoire unique en Europe : le Massif central. Cette entité géoculturelle exceptionnelle, couvrant 4 régions et 22 départements, complexe mais riche d’une identité singulière entre l’urbain et le rural, amplifie la portée de la candidature. Plus de 40 collectivités du Massif ont déjà adhéré à la candidature. C’est un message important que nous adressons à l’Europe, celle d’un territoire solidaire et ouvert au monde.

Toutes les énergies doivent trouver leur place pour construire ce projet d’avenir, qui n’est pas uniquement celui de la culture mais celui de toutes les forces-vives du Massif central. Les entreprises ont donc pleinement leur place ici et je tiens à saluer toutes celles qui ont déjà rejoint l’Atelier des mécènes de la candidature.

ici se trouve un visuel

Claude Barbin,

Président de la CCI Puy-de-Dôme Clermont Auvergne

 

 

Économie, tourisme, commerce, services, jeunesse, sport,… seront largement irrigués par cette candidature mais, bien au-delà, cela contribuera à les édifier.

À l’enjeu économique de la culture s’ajoute en effet, l’atout que cette démarche représente pour l’attractivité du Massif Central, de l’Auvergne et pour conforter la richesse culturelle et historique de leurs territoires.

Nous avons la chance d’avoir un tissu économique diversifié de PME et de TPE dans nos communes rurales et urbaines.

Le monde économique doit être ainsi uni autour du dépôt de candidature. C’est une aventure inédite, commune, qui doit donner l’envie de s’impliquer aux entreprises, aux salariés et à l’ensemble de nos concitoyens.

La page qui s’ouvre est résolument placée sous le signe de la co-construction et de la participation d’entreprises mécènes qui ont envie, je l’espère, d’investir pour les territoires d’aujourd’hui et de demain.

TÉMOIGNAGE 

 

Pour Julien Vialette, il n’y a pas de doute : si Clermont-Ferrand est élue, ce ne sera pas sans bruit. Le bruit d’un festival, celui d’un spectacle ou d’une pièce de théâtre mais aussi et surtout le bruit des rues animées. C’est bien en ce dernier point que réside à ses yeux l’intérêt de la candidature de Clermont-Ferrand à la capitale européenne de la culture.

« C’est la promesse qu’une multitude d’évènements attireront du monde. Avec une programmation diverse, on peut espérer que tous les commerçants en profiteront, et ce, peu importe le secteur d’activité ou la zone géographique »

Notre territoire tend à se développer de plus en plus, ce label est, pour le commerçant, l’occasion de mettre un coup de projecteur sur le dynamisme enclenché !

Une mise en lumière qui devrait éclairer l’ensemble du Massif Central pour faire scintiller ses territoires aussi bien urbains que ruraux. Ce titre représentera avant tout une porte ouverte sur le continent et Julien Vialette l’a bien compris, c’est une candidature qui n’impactera pas uniquement le monde du tourisme mais qui viendra rythmer la vie des habitants, et par conséquent, celle des commerçants. L’attractivité d’un territoire et son bien-être économique progressent souvent sur le même tempo, c’est donc pour lui une évidence : « Si Clermont-Ferrand est élue capitale européenne de la culture, je suis persuadé que tous les commerçants et artisans du département collaboreront avec l’association et les collectivités. »

 

 

Julien Vialette,

Propriétaire de la maroquinerie Paul Marius à Clermont-Ferrand

Membre de la FédérationClermont Commerce

ici se trouve un visuel

Un concours de maîtrise d’oeuvre pour le futur siège de la CCI

Ce 24 juin, la CCI a lancé un concours de maîtrise d’oeuvre important pour elle puisqu’il porte sur ce qui sera le futur siège de la Chambre.

Une première phase va ainsi permettre de sélectionner, parmi toutes les candidatures qui seront reçues, les trois participants qui pourront remettre un projet.

Et parmi ces trois projets, un jury sélectionnera, lors d’une seconde phase, le lauréat du concours de maîtrise d’oeuvre.

Une procédure de sélection en deux temps qui permettra de sélectionner le meilleur projet pour la réalisation de ce lieu d’accueil des entreprises, des partenaires publics et économiques de l’ensemble du territoire.

Un projet de la CCI qui demeure un signe fort pour accompagner plus que jamais les mutations et les transitions du monde économique de demain.

Les candidats ont ainsi jusqu’au 27 juillet 2022 à 14 heures pour déposer leur dossier de candidature.

Le Dossier de Consultation – Phase candidature est téléchargeable sur le profil acheteur de la CCI - La PLACE. En savoir plus